Logo 16-9 Blanc

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage…

Tribune de l'opposition sur l'installation de la statue d'Ulysse en pleine mer

Aux Sables-d’Olonne, la folie des statues prend des allures de tragédie grecque. Contraint de déplacer Saint-Michel pour non respect de la loi, le maire débourse désormais 150 000 € pour une statue d’Ulysse, semi-immergée, en pleine baie (et combien pour la fixer solidement contre les humeurs de Neptune ?).

Cette décision culturelle serait mieux acceptée sans les hausses d’impôts récentes et la politique surabondante d’investissements et de festivités de la ville-agglomération. Soit 500 millions d’euros à marche forcée avant les prochaines élections.

Pauvre Ulysse qui échouera en mer aux pieds des Présidents. Et pauvre Pénélope qui s’est battue contre les prétendants et lui a conservé ses biens. En vain ! Depuis la plage, elle regarde en pleurant l’homme aimé que la foudre de Zeus a transformé en pierre par punition d’orgueil, au terme d’une aventure qui se termine en échec.

 

Anthony Bourget, Elise Brulard et Georges Guillard

Aux Sables-d’Olonne, la folie des statues prend des allures de tragédie grecque. Contraint de déplacer Saint-Michel pour non respect de la loi, le maire débourse désormais 150 000 € pour une statue d’Ulysse, semi-immergée, en pleine baie (et combien pour la fixer solidement contre les humeurs de Neptune ?). Cette décision culturelle serait mieux acceptée […]