Logo 16-9 Blanc

L’opposition à nouveau censurée

L'opposition à nouveau censurée

Ci-joint le mail de la Direction générale des services de l’agglomération et notre courrier envoyé au Préfet.

Aujourd’hui, nous faisons le choix de modifier les propos de notre tribune, par respect pour la fonction, qui peuvent porter atteinte au maire et président de l’agglomération mais nous maintenons le sujet de notre tribune : la liberté de la presse.

 


 

Mail de la Direction générale des services :

 

 


 

Courrier envoyé au Préfet de Vendée :

 

Les Sables d’Olonne, le 5 avril 2024,

Objet : Censure de l’opposition dans les magazines de la collectivité

Monsieur le Préfet de Vendée,
Nous, élus de l’opposition des Sables d’Olonne, nous permettons par la présente de porter à votre attention une situation préoccupante concernant la censure de l’opposition dans les magazines de la collectivité.

Il est à noter qu’une première occurrence de cette censure a été observée lorsqu’une tribune de l’opposition a été curieusement oubliée et par conséquent non publiée dans le magazine de la ville du mois de mars dernier. Cette omission, bien que regrettable, pourrait être interprétée comme une simple erreur si elle n’était pas suivie d’un nouvel incident.

En effet, cette fois-ci, la tribune de l’opposition a été expressément refusée de publication par Monsieur le Maire et Président de l’agglomération, Yannick Moreau, qui occupe également le poste de directeur du magazine de ladite agglomération. Ce refus a été motivé par des arguments fallacieux, prétendant que ladite tribune était hors sujet et portait atteinte à la personne du Président de l’agglomération.

Il convient de souligner que l’agglomération et la ville sont étroitement liées, avec des services fortement mutualisés et des projets souvent portés conjointement par les deux entités, qui partagent le même nom : Les Sables d’Olonne. Ce qui prête à confusion pour bon nombre de citoyens du territoire. De plus, nous constatons que Yannick Moreau utilise son droit de réponse au titre de maire et président de l’agglomération pour critiquer la presse, ce qui renforce la pertinence de discuter de la liberté de la presse dans une tribune des magazines de la collectivité.

Il est à noter qu’à ce jour, nous avons pu publier des articles sur divers sujets, même lorsqu’ils ne relevaient pas directement de la compétence de l’agglomération. Récemment, notre collègue élue, Caroline Pottier, a abordé des sujets hors du champ de compétence de l’agglomération, tels que la situation de la maternité et des urgences de l’hôpital, sans rencontrer de censure.

Cette pratique de censure, sous couvert de prétextes infondés, est inacceptable dans le cadre d’un débat démocratique équilibré et transparent.

Cette situation est d’autant plus préoccupante dans le contexte actuel où le Maire et Président de l’agglomération a récemment attaqué directement la presse, notamment Ouest France, à propos d’un article portant sur le projet de développement de l’aérodrome. De plus, il convient de souligner que la collectivité a également rompu toute relation avec l’autre journal local, le Journal des Sables, privant ainsi les habitants d’une source d’information cruciale sur les événements culturels, sportifs, et autres cérémonies locales.

Il est essentiel de rappeler que la libre expression de l’opposition et la liberté de la presse sont des piliers fondamentaux de notre démocratie, et toute tentative visant à les restreindre ou à les entraver doit être fermement condamnée.

C’est pourquoi, Monsieur le Préfet, je vous adresse cette missive afin de vous sensibiliser à cette situation préoccupante et de solliciter votre vigilance quant au respect des principes démocratiques au sein de notre collectivité.

Vous trouverez toutes les pièces justificatives dans cette lettre et restons à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez nécessaire.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos salutations distinguées.

Anthony Bourget, Élise Brulard et Georges Guillard, pour la liste “Le Coeur et la Raison”

Orlane Rozo-Lucas et Jacques Barreteau, pour la liste “Les Sables, c’est vous !”

Ci-joint le mail de la Direction générale des services de l’agglomération et notre courrier envoyé au Préfet. Aujourd’hui, nous faisons le choix de modifier les propos de notre tribune, par respect pour la fonction, qui peuvent porter atteinte au maire et président de l’agglomération mais nous maintenons le sujet de notre tribune : la liberté […]