Logo 16-9 Blanc

Notre soutien à la presse

Visuel CP_Soutien à la presse

Le maire Yannick Moreau, cherchant à détourner l’attention de ses choix politiques dispendieux, s’attaque injustement à la presse locale. Ignorant les critiques légitimes de la population, il compte les courriers négatifs au lieu de remettre en question sa politique défaillante. Sa tentative de créer un bouc émissaire médiatique met en péril la liberté de la presse et divise inutilement.

De manière alarmante, Yannick Moreau va jusqu’à faire un parallèle malhonnête entre les critiques citoyennes retranscrites par la presse et les violences subies par les élus locaux, une comparaison scandaleuse. Rendre la presse responsable avec un préambule nauséabond et réactionnaire est la tactique usuelle des officines de l’extrême.

Sa réaction disproportionnée, mêlant critiques ordinaires et violences condamnables, révèle un mépris flagrant pour la démocratie et témoigne de son incapacité à résoudre les véritables problèmes de la communauté. La population mérite mieux qu’un élu qui préfère attaquer plutôt que d’écouter.

Anthony Bourget, Jacques Barreteau, Orlane Rozo-Lucas et Georges Guillard.

Le maire Yannick Moreau, cherchant à détourner l’attention de ses choix politiques dispendieux, s’attaque injustement à la presse locale. Ignorant les critiques légitimes de la population, il compte les courriers négatifs au lieu de remettre en question sa politique défaillante. Sa tentative de créer un bouc émissaire médiatique met en péril la liberté de la […]