Logo 16-9 Blanc

Peut-on encore faire confiance à la ville ?

Aux Sables d’Olonne, on peut applaudir. Tout le reste est interdit.

La presse publie un article sur les eaux de baignade. Résultats d’une étude de l’association eau et rivières de Bretagne. Verdict : s’appuyant sur les données de l’ARS, une partie de la grande plage est déconseillée à la baignade. Une partie seulement.

Plutôt que de répondre sur le fond, le maire, par le biais des réseaux sociaux de la ville, attaque une nouvelle fois la presse et dénigre gratuitement l’association en question.

L’association, justement, “eau et rivières de Bretagne” existe depuis 50 ans. Elle est agréée par l’État pour la protection de l’environnement depuis 1998, pour l’information des consommateurs depuis 2007. Elle est membre de France Nature Environnement. C’est l’équivalent de l’APNO aux Sables d’Olonne. Au travers de cette publication, le maire insulte tous les bénévoles qui s’engagent au quotidien pour améliorer notre environnement.

Plutôt que de dénigrer, que la ville donne ses chiffres et explique ce qu’elle met en place pour avoir une bonne qualité des eaux ! C’est la seule façon de rassurer et de communiquer. Les citoyens attendent de leur collectivité : confiance, dignité et transparence.

Anthony Bourget

Aux Sables d’Olonne, on peut applaudir. Tout le reste est interdit. La presse publie un article sur les eaux de baignade. Résultats d’une étude de l’association eau et rivières de Bretagne. Verdict : s’appuyant sur les données de l’ARS, une partie de la grande plage est déconseillée à la baignade. Une partie seulement. Plutôt que […]